été et caetera

// 05/07/2016

Par Catherine Colard

« Juillet brillait et brillera! »
Tels sont les présages de la nouvelle Miss Météo qui vient de se voir engagée par Radio Rectangle sur base de ses mensurations et de ses aptitudes en cuisine italienne. Et désormais on peut être et avoir été en vacances même en restant chez soi.

Mais comment, diantre?
« En écoutant Radio Rectangle tout l’été », prophétise notre astrologue Françoise H., qui a programmé avec le staff rectangulaire des galaxies de redifs à découvrir ou à redécouvrir à l’infini et au-delà. Hardie, Françoise planche en ce moment-même sur les thèmes et nouveautés surprises de la rentrée. Les planètes s'alignent et septembre vous mettra la tête dans les étoiles.

Et moi dans tout ça?
J’ai déjà posé mes faux cils et m’en vais dès demain mercredi faire ma Lola Bensky* sur les plaines des festivals belges d’été, parlant bigoudis, sexe et régimes avec Michel Polnareff, Christophe, Les Innocents, Le Grand Jojo et Les Charlots. Et sans doute quelques petits jeunes prometteurs qui marchent dans leurs pas, ou pas.
On s’y croise?



*Lily Brett, « Lola Bensky », traduit par Bernard Cohen, La Grande Ourse.
Prix Médicis Etranger 2014.
En Poche chez 10-18.


Un joli roman autobiographique, nostalgique et drôle à la fois, malgré un fil conducteur tragique. Je vous le conseille pour les vacances. A lire en écoutant les Stones, Jimi Hendrix, les Doors, Janis, Sony & Cher ou Otis Redding. Ceci dit, en juillet faites ce qui vous plaît, en août c’est chacun ses goûts. Lola Bensky est une jeune journaliste australienne très singulière qui écrit pour le magazine Rock Out (il s'agit en réalité du Go-Set, genre de Rock & Folk australien). Lola débarque à Londres en 1967 en plein Swinging London, où elle interviewe les stars et futures stars de l’époque, puis aux States, notamment pour le festival de Monterey. Elle y promène ses grosses fesses et ses gros complexes, ses sandwiches au pastrami et une très lourde histoire familiale. Ses rencontres avec les jeunes étoiles emblématiques du rock, de la pop music et d’une génération, souvent fragiles, vont opérer sur Lola comme une sorte de thérapie. Moi-même je me soigne.

RETOUR

ARCHIVES

Avec le soutien de
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles service des musiques non classiques
Top