La chronique de Jeremy Plywood // Father John Misty : I Love You, Honeybear

// 25/03/2015

Par Jeremy Plywood


Ancien Renard...


Deuxième album en solo pour l’ex-Fleet Foxes (enfin, juste batteur sur l’album de 2011, Helplessness Blues), Josh Tillman.


I Love You, Honeybear aurait pu voir le jour autour des late sixties... Un album bourré d’arrangements grandioses/grandiloquents/grandiveux. Un album presqu’indigeste mais finalement parfaitement réussi sur le fil d’un rasoir dont le bonhomme aurait pu se servir pour faire disparaître une barbe hippie/hipster dont on doute du bon goût malgré tout.

Après, quoi qu’il en soit, le gars sait composer une chanson voire onze. Et même si on y retrouve des influences telles que, dans un grand mélange, Beach Boys, Flaming Lips, Neil Young, Randy Newman, George Harrison... Ça ne sonne jamais comme du plagiat ni même comme un hommage. Et ça c’est plutôt une prouesse.

Dans la plus pure tradition des singers/songwriters, Josh Tillman nous invite tout simplement à découvrir de belles chansons tantôt dépouillées comme Bored in the USA, sorte de clin d’oeil ironique à Bruce “bandana” Springsteen ou I Went To The Store One Day, mais également plus orchestrées comme la plupart des premières pépites qui se jettent à nos oreilles à l’entame des festivités.

Ma chanson préférée est sans nul doute When You're Smiling And Astride Me, toute enrobée par un orgue chaleureux et des cordes caressantes. Un mid-tempo câlin dominé par la voix un peu soul et des choeurs rassurants et flamboyants.

Puis il y a même une plage un peu plus “moderne”, puisque True Affection pourrait avoir été un hit dans les années 80. Une jolie chanson qui sonne un peu comme du early Talk Talk sous calmants. Et une autre un peu “punk”, The Ideal Husband, plus énervée que les autres, comme une transition avant les trois dernières chansons qui invitent à se détendre avant de passer à autre chose, à d’autres occupations plus terre-à-terre.

Bref, j’ai adoré me plonger dans cet album qui sent bon la nostalgie (pas la radio, hein) et ses sonorités qui m’ont bercé doucement à la limite de l’engourdissement.



Tracklist :
1. I Love You, Honeybear - 2. Chateau Lobby #4 (in C for Two Virgins) - 3. True Affection - 4.The Night Josh Tillman Came to Our Apartment - 5. When You're Smiling and Astride Me - 6. Nothing Good Ever Happens at the Goddamn Thirsty Crow - 7. Strange Encounter - 8. The Ideal Husband - 9. Bored in the USA - 10. Holy Shit - 11. I Went to the Store One Day

Website : http://www.fatherjohnmisty.com/tv/

RETOUR

ARCHIVES

Avec le soutien de
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles service des musiques non classiques
Top