La chronique de Jeremy Plywood // Field Music : Commontime

// 24/03/2016

Par Jeremy Plywood

INFLUENCES ET SENS COMMUNS

Commontime est le (déjà) sixième album de Field Music, groupe anglais originaire de Sunderland piloté par les frères Brewis. Je n’avais jamais écouté le moindre de leurs albums et, du coup, c’est sans aucun à priori que je me lance dans celui-ci par Spotify interposé.

Dès les premières notes je me dis que la plateforme d’écoute en ligne me fait une blague en me proposant le nouvel album des Talking Heads. Je reviens vers mon écran et j’ai bien la confirmation qu’il s’agit bien du bon album.

Après, je dois bien avouer que, même si je n’ai pas été transporté outre mesure, j’ai écouté Commontime jusqu’au bout sans trouver cela déplaisant. Un disque de pop sans grandes envolées mélodiques mais sans fautes de goût qui mériteraient la carte rouge.
A noter qu’au fur et à mesure on décèle encore pas mal les influences de nos amis anglais qui peuvent même parfois ressembler à des hommages quelque peu scolaires.



Au hasard : Supertramp, Steely Dan, XTC et toujours et encore Talking Heads sont convoqués à la rescousse au fil des chansons.
D’ailleurs dans ce nouvel album il y a en a quelques-unes (de chansons) plutôt bien torchées comme The Noisy Days Are Over, They Want You To Remember, It’ A Good Thing, et The Morning Is Waiting For You, par exemple.

Mais au final j’ai quand même du mal à me dire que cet album sera un des albums de l’année et que je vais me précipiter pour m’en procurer un exemplaire payant chez mon disquaire préféré. Un disquaire ?

Le disquaire est un commerçant tenant un magasin spécialisé dans la vente de disques et de supports audio.Très en vogue dans les années 1960 et 1970, beaucoup étaient, un peu à l'exemple des libraires de qualité, des « passionnés » de musique qui ne se contentaient pas de vendre mais qui savaient conseiller et procurer à leurs clients, dans un délai de quelques jours, un enregistrement datant de plusieurs années. Leurs magasins étaient souvent le rendez-vous des jeunes qui venaient dépenser une partie de leur argent de poche en achetant les derniers 45 tours à la mode. Le disquaire avait généralement derrière son comptoir une platine permettant de lire les vinyls en « en prenant bien soin » et on pouvait souvent lui demander de passer n'importe quelle plage de n'importe quel disque avant de décider de l'acheter. Ce procédé d’écoute est encore possible avec des différences selon les disquaires et les magasins.
(source Wikipédia).

Bon allez, c’est pas tout ça, je vais me remettre à fouiller Spotify à la recherche d’un autre orchestre de musique pop pour jeunes à écouter...

Tracklist : 1. The Noisy Days Are Over - 2.Disappointed - 3. But Nor For You - 4. I’m Glad - 5. Don’t You Want To Know What’s Wrong ? - 6. How Should I Know If You’ve Changed ? - 7. Trouble At The Lights - 8. They Want You To Remember - 9. It’s A Good Thing - 10. The Morning Is Waiting For You - 11. Indeed It Is - 12. That’s Close Enough For Now - 13. Same Name - 14 Stay Awake

Website : http://www.field-music.co.uk

RETOUR

ARCHIVES

Avec le soutien de
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles service des musiques non classiques
Top