La journée Jean-Jacques Perrey sur Rectangle !

// 12/05/2015

Par La rédaction

Jean-Jacques Perrey est entré depuis les années soixante dans la "légende" de la musique électronique en produisant des albums cultes avec différents collaborateurs comme Gershon Kingsley (compositeur de "Pop Corn"), Angelo Badalementi (crédité "Andy Badale" sur les disques), Harry Breuer, Vinnie Bell, et tout un lot de musiciens vedettes de ce qu'on appelle outre-francophonie la "Easy Listening".

Avec une âme enfantine, qu'il a toujours conservée, Jean Jacques a créé des tas de mélodies essentielles, des boucles d'une "musique concrête" devenue accessible et joyeuse. La musique de Jean Jacques a bercé les américains du nord notamment ceux qui allaient visiter les parcs Disney, pour lesquels il a composé ; mais aussi les américains du sud puisque le générique d'un fameux feuilleton drôlatique et science-fiction-nesque mexicain "El chavo de Ocho" était un titre de Perrey.

Au Japon de nombreux musiciens et mélomanes lui vouent un culte, et sur de nombreux continents, il traverse les différents styles des musiciens différemment curieux et ouverts. Plus récemment le maitre a du son retour en grâce au Hip-Hop, puisque son tube directement dans la lignée Colombier/Henry "EVA" fut samplé par de nombreux producteurs de Rap, dont Gangstarr, DJ Premier.

Mais paradoxe habituel ! Le Picard né en 1929 adulé outre Atlantique restait quasiment inconnu dans son propre pays, bien que ses titres aient été tant diffusés lors de génériques ou d'interlude de l'ORTF puis des différentes chaines françaises.

Fin des années 90, le maitre est retiré dans le centre de la France et c'est là qu'il reçoit la lettre d'un fan récent le compositeur David Chazam qui oeuvrait à l'époque à Bordeaux, et dont le groupe disco "Tschack !" jouait principalement ailleurs, en Alllemagne, en Espagne, en Belgique...

Ce Chazam, très inspiré par les Residents, Devo et les Talking Heads ne pouvait rester insensible au charme de la musique de ce compatriote qui avait sans doute à son époque marqué et influencé les membres des dits groupes.

Chazam, né près de Poitiers en 1968, compositeur omnidirectionnel maintenant basé à Bruxelles, travaille dans différents paradigmes musicaux tels que la danse contemporaine, le théâtre (expérimental ou pas), les films captivants, la création radiophonique, la musique contemporaine, la musique improvisée et l'electropop punk décomplexée dans des clubs sauvages.Sa rencontre et sa complicité avec Perrey semblaient couler de source. Avec la rencontre professionnelle est tout de suite apparue l'amitié entre les deux personnages de deux générations différentes, mais dont la communauté d'esprit ne cesserait pas d'exister.

Un premier album 'Eclektronics" créé en 1998, publié en vinyl par un label indépendant parisien (de dance!) eut un vrai retentissement international, et fut distribué aux USA, au Japon, en Allemagne, en Angleterre. Les titres diffusés et mis en rotation sur de prestigieuses radios, le nom et les sons de Jean Jacques mis à jour par Chazam faisaient "tilt".

Ensuite la collaboration ne cessait pas, et entre différents concerts ou lectures ici ou là, les deux amis se retrouvaient pour composer.

Voici maintenant ELA un album qui propose des "inédits", notamment des extraits d'un concert mythique à Bruxelles (lors du festival KLINKENDE MUNT, monté par le Beursschouwburg), des morceaux destinés à la scène mais aussi à ce qu'on appelle la "synchro", la musique pour l'image.

Des titres récents, des "titres d'époque" joués en studio, en répétition ou sur scène devant le public Brusselaar super motivé.

La teneur générale du disque est gaie et enjouée. Jean Jacques Perrey est un artiste qui veut véhiculer des idées colorées, des principes positifs. Faites écouter ça à vos gamins, n'hésitez pas, l'enfant qui est en vous appréciera aussi.

RETOUR

ARCHIVES

Avec le soutien de
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles service des musiques non classiques
Top