Les tests de Mr Pchik

20171201-211310-001.jpg

Monsieur Pchik a testé pour vous Front 242

// 25/12/2017
Par Monsieur Pchik

Monsieur Pchik a testé pour vous « Front 242 ». A l’Ancienne Belgique de Bruxelles. Vendredi 01/12/2017.

A l’inverse ou à l’instar (je ne sais pas trop en fait) d’Harvey Weinstein, vous n’imaginez pas le nombre de filles que j’aurais pu « avoir » si elles avaient été d’accord ! C’est tout bonnement incalculable ! Effrayant ! Indécent ! Dans le même registre, vous n’avez pas idée de la quantité inchiffrable de demi-femmes que j’ai pu déposer sur mon édredon. Là aussi, c’est carrément digne d’un record du monde. Etant de nature rigolote et appliquant rigoureusement la fameuse théorie : « Faites rire une femme et vous l’aurez déjà à moitié dans votre lit », je n’ai pas eu trop de difficultés à garnir ma suite nuptiale. Sauf que, malheureusement, cela ne m’a pas servi à grand-chose niveau gaudriole. Que voulez-vous faire d’intéressant avec des moitiés de maîtresses potentielles, certes, mais surtout incompatibles ? Pas moyen de reconstituer une personne complète ! Une espèce d’imitation de Lego foireux acheté en brocante et rempli de briques impossibles à emboiter ! Tiens, en parlant de Lego, vous avez acheté le nouveau Lego « Spécial Noël Djihadiste » ? C’est génial, en cette période de fêtes, vos petits chérubins vont adorer. Encore mieux que Star Wars. Mais attention, c’est un jeu de patience. Il faut reconstruire le bonhomme après déclenchement de la ceinture d’explosifs … Ce n’est pas comme les vierges, il y a beaucoup plus que 72 pièces à ajuster … Pour enfants sages donc. Ces fabricants de jouets sont vraiment impayables je trouve. Toujours au taquet pour imaginer l’article qui va marcher. Rappelez-vous ce fameux coffret tirage limité « Omnibus Nach Treblinka » de Märklin qui avait eu un succès fulgurant en décembre 1943. Un must ! Bon, vous me trouvez un peu politiquement incorrect ? On ne peut plus rire avec ça ? Je dois présenter mes excuses et démissionner ? Je vais me retrouver avec un paquet de procès au derrière ? Pourtant, je vous promets, je fais tout ce que je peux pour m’accommoder de ce nouvel ordre mondial fade et aseptisé ou l’on ne peut plus tenter la moindre blague un peu graveleuse ou simplement bêbête ! Ou l’on ne peut plus pisser contre un arbre sans se faire, en même temps, condamner par Greenpeace et la police des moeurs ! Tout ce que je peux, je vous dis. J’ai récemment dénoncé au MRAX (ndlr : mouvement contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie) une de mes connaissances qui avait osé dire qu’il n’appréciait pas trop le Reggae. Non mais ! Si ce n’est pas un acte de racisme assumé, c’est quoi alors ?! Et puis comment peut-on ne pas aimer le Reggae et préférer le Rock qui est pourtant la musique la plus anxiogène et stressante du monde ? Allons, vous ne disconviendrez quand même pas que le Reggae, c’est gai ? Et puis, si nous faisons référence aux grandes icônes respectives de ces deux styles musicaux, c’est définitivement plus relax avec Bob marre les … Parce que, avec Elvis presse les, on n’est jamais tranquille… Vive le flegme jamaïcain … Non ? Dans ma chasse aux sorcières, je suis autant intraitable avec les autres qu’avec moi-même. Je suis d’ailleurs parti en croisade contre la prostitution alimentaire. Au 21me siècle, comment peut-on imaginer pareille abomination ?! Une injustice sans nom ! Qu’aurait fait l’Abbé Pierre ? Incroyable et honteux à la fois d’avoir recours à de telles dégradantes pratiques pour espérer subsister dans ce monde impitoyable et immoral. Mais heureusement qu’il y a des gens comme moi. Car, je vous le jure solennellement, camarades tovaritch, jamais je ne louerai mon spaghetti bolognaise à un quelconque dégénéré sexuel pour qu’il assouvisse ses fantasmes les plus refoulés dans l’assiette ! Même si je dois mourir de faim ou de froid ! Amen ! Allah Babar ! Shalom ! Bonne année ! Allez les zèbres !

Et le concert dans tout ça me direz-vous (oui, parce que là, je me rends quand même bien compte que je m’écarte un peu du sujet) !? Grandiose mes amis ! C’est peu dire que Front 242 a gardé, au fil des années, une fidèle et solide « fan base ». L’Ancienne Belgique « sold out » deux soirs de suite … Respect les gars ! Représentation après représentation, ces pionniers de la musique électronique burnée réinventent leur immense répertoire. Dixit eux-mêmes : « le live est maintenant notre espace de création. Il n’y aura plus de nouveaux enregistrements de Front 242 dans le futur ». Cette résolution artistique rend leurs prestations ludiques pour un petit joueur comme moi. A chaque intro, on se surprend à essayer de deviner quel tube va débouler : « Take One, ouiiii, trop fort ! Ha non Operating Tracks ! Zut, caramba, j’ai confondu ! U-Men ! Génial ! Et là oui … Don’t Crash ! ».


Que du bonheur. Un son énorme. Des showmen inusables. Je me demande si Jean-Luc et Richard ne seraient pas immortels en fait ? Ou alors, ils ont mis en pratique ce qu’ils avaient dit dans une interview datant de la fin des eighties : « Dans le futur, on peut imaginer Front 242 continuer d’exister avec des gars plus jeunes qui auraient pris notre place ». C’est ça le concept Front 242. Frapper vite et fort et puis retourner dans l’anonymat. Je vous le dis bien haut, et au risque de me retrouver en prison ou dépecé en place publique : A côté de Front 242, Johnny Hallyday est un Playmobil. A la prochaine … Ou pas !

Cz, 19/12/2017

PARTAGER

ARCHIVES

BIENVENUE
DANS LE MONDE
RADIOPHONIQUE
DE FREAKSVILLE RECORDS
Avec le soutien de
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles service des musiques non classiques
Top