Mets ta langue ! par // Joris Vandendooren

D’où qu’elle vienne, la musique qui se chante en français.

aaricia-varanda.jpg

Mets Ta Langue: sois pop et chante en français!

// 20/09/2016
Par Joris Vandendooren

Avec La Femme, The Pirouettes, Clea Vincent, Minuit ou Paradis voire Flavien Berger, la pop française se réinvente et ose le retour à la variété. Tant mieux, il faut aimer la variété !

Ami branché, cool et avide d'un bon goût que seul toi tu maitrises, je peux te conseiller d'excellents sites où tu trouveras sûrement ton bonheur et te remercie déjà pour avoir participé à notre « Google analyticsthon ». Mais ami cool, branché et avide d'un bon goût que je n'oserai jamais revendiquer, viens, on va faire des petits pas de danse sur la piste nouvellement huilée de la « nouvelle pop française ».

A tout seigneur, tout honneur, le nouvel album de La Femme, groupe injustement décrit comme l'avenir du rock puisqu'il ne fait que de la pop. Toute bonne marchandise pour « haters » qui ont besoin d'os à ronger en attendant le retour de MagicRPM, La Femme fait pourtant de la toute bonne pop. Maniérée à souhait, bourrée de références 60 's et 80's comme toute cette « nouvelle » scène qui s'impose en français dans le texte. Et « Mystère » est un sacré bon album pop. La voix de la chanteuse n'est pas ce que l'on a fait de plus académique dans l'histoire de la musique mais ça rappelle les voix des lolitas des années 60. On n’est pas loin de « Salut les Copains » qui aurait mangé un mauvais champignon au moment d'écrire les textes (d'ailleurs « Mycose » est vraiment un morceau de l'album). Un autre groupe aurait fait la même pop un peu branlante (au sens qui ne tient pas vraiment en place) mais en chantant en anglais, on irait l'applaudir à Dour en la trouvant trop « hype ». Et le choix est courageux de chanter en français. Surtout quand on ose des paroles aussi élémentaires que « ta personne est devenue du vide, le vide est ton nouveau prénom ».


Dans un autre style, de la bubblepop mâtinée de France Gall et Michel Berger qui seraient biberonnés à du Booba, voici les « The Pirouettes ». Repérés en 2014 avec « Dernier Métro », le duo à la scène comme à la ville, Vickie et Leo, a mis deux ans pour finaliser un premier album « Carrément, Carrément » qui est une très belle surprise. Pas de banlieue qui saigne, pas de mot plus haut que l'autre, pas de grand débat de société autour des attentats (bien que « 2016 (en ce temps là) » aborde en filigrane doux et délicat les attentats de Paris), rien que de l'amour juvénile et l'envie d'être des stars. Terriblement naïf ? Mais oui, 100 fois plutôt qu'une. Mais pas uniquement sinon ça serait tout simplement inaudible (et là, je vois un hater qui pianote un billet pour son blog) et inintéressant. Les deux « Pirouettes » réussissent à nous embarquer dans un voyage pop construit et pensé, une pop faite pour 2016. Le couple gère l'ensemble de sa production : écriture, composition, marketing, image, clips,... tout, absolument tout, est contrôlé par le groupe.
Parmi ses inspirations, le groupe cite systématiquement Michel Berger et France Gall et on a envie de dire : « mais tellement » ! Sur leur premier EP, ils reprenaient « Comment lui dire » et la voix de Leo a vraiment des intonations du défunt bouclé.
Et ouvrons le débat : pop ou variété ? Mais les deux ! De la toute bonne variété qui pourrait, et devrait inonder sans état d'âme les ondes FM. Pour faire du bien. Pour rendre à la variété toute sa noblesse. Parmi les morceaux à retenir de ce premier album, on note « L'Escalier », « Le Grand Bassin » et « Jouer le jeu ».


Et la vague pop n'est pas terminée pour qui aime mettre sa langue en français : Cléa Vincent arrive avec un premier album dont les premiers extraits sont encourageants, Minuit (le groupe des enfants Rita Mitsouko) ne devrait pas tarder et Paradis tourne doucement mais sûrement sur les ondes radio les plus francophiles. Sans oublier Freaksville qui avec sa compil Underground French Pop: The Sound Of Freaksville Records 2006 - 2016 rappelle que le label belge n'a pas chômé ces 10 dernières années pour que la french pop (souvent en français) s'exprime.

Mais de tout ça, on aura tout le temps d'en parler dans les prochaines chroniques. Le mois prochain d'ailleurs, on abordera certainement une autre manie « Mets Ta Langue » : la chanson française que personne n'écoute plus ou pas et toujours à tort. D'ici là, on se la met pop !

Photo The Pirouettes © Aaricia Varanda

Photo La Femme © Flavien Prioreau

PARTAGER
Avec le soutien de
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles service des musiques non classiques
Top