Maïa Vidal

// 11/09/2015

Par La rédaction

L’Américaine revient avec un 3e album regorgeant de ces envolées mélodiques dont elle a le secret.

"You're The Waves" (sortie 25 septembre) est l’album le plus abouti de la jeune chanteuse/compositrice/multi-instrumentiste. Un opus de pop électronique, brillamment produit par Maïa elle-même, co-produit par Giuliano Cobelli, et mixé par le suédois de Brooklyn Van Rivers (Fever Ray, Glasser, Matthew Dear).

Maïa y joue de la plupart des instruments, tandis que Giuliano Cobelli fait des interventions (trompette, percussions, beats). Tous ces ingrédients, ajoutés aux paroles émouvantes et pleines d’humour de Maïa, contribuent à faire de "You’re The Waves" un album unique, frais et sensuel. Islands of you and me est le precurseur de l’album et selon Maia le theme est l’amour romantique - ‘the romantic side of love’.

Maïa Vidal est née aux Etats-Unis, de parents franco-espagnol et germano-japonais. Elle a grandi aux USA, a étudié à Montréal, et partage désormais son temps entre Barcelone et New York. God Is My Bike, son premier album paru en novembre 2011, a été nominé aux Impala Awards (le prix pan-européen de l’Album Indépendant de l’Année) aux côtés de ceux de Sigur Ros, Little Dragon, M83 et Adele. L’album déploie un univers particulier: musique fraîche et cristalline contrastant avec la gravité et l’inquiétude qui affleure dans certains textes, utilisation d’accordéon, instruments-jouets, et cette voix déja très maîtrisée et convaincante. God Is My Bike permet à Maïa Vidal de conquérir immédiatement un public enthousiaste. Maïa, qui aime traduire l’atmosphère des ses chansons en images dans les vidéos très personnelles qu’elle réalise, collabore notamment en 2012 avec la réalisatrice espagnole Joana Colomar pour Follow Me (extrait de God Is My Bike), vidéo nommée parmi les Best Pop Videos de 2012 aux UK Music Video Awards aux côté des clips de Lana Del Rey, Rihanna et Justice. Ce clip et les mises en ligne de la chanson par des fans totalisent actuellement près de 1,5 million de vues sur YouTube. Paru en mai 2013, son deuxième album Spaces est celui du passage à l’âge adulte. Il y est beaucoup question de mutations, de déplacement dans les espaces entre l’intime et le politique, entre les phases de l’existence, de l’enfance à la maturité puis à la vieillesse. De changements d’identité ou d’angle de vision. Cet album avait été enregistré à Barcelone et mixé à Paris par Yann Arnaud (Air, Phoenix, Cibelle, Stephan Eicher), et à Montréal par Howard Bilerman (Arcade Fire, Godspeed You! Black Emperor), et la production de Maïa et Giuliano Cobelli révèlait une face plus sombre, plus expérimentale de son univers sonore. Avant ces deux albums, Maïa avait autoproduit un EP qu’elle avait fait paraître sous le nom Your Kid Sister, dans lequel comptines hantées et valses nostalgiques s’avéraient être des reprises de morceaux punk emblématiques du groupe Rancid, en hommage aux chansons que Maïa adorait quand elle avait quinze ans. Les chansons de Maïa se sont révélées archi-compatibles avec d’autre médias, comme l’atteste l’usage répété de ses chansons dans les campagnes de pub (DKNY, IKEA, Lactacyd, Desigual, Element), films indépendants et films promo pour des designers de mode (comme la jeune marque espagnole Siemprevivas, qui a créé des robes pour Michelle Obama et Anna Wintour). Maïa a récemment co-écrit et interprété la chanson Vale pour un court métrage réalisé par le grand réalisateur Ale- jandro Amenábar, dans le cadre d’une campagne de pub télé pour la bière Estrella Damm. Depuis ses débuts, Maïa a fait des dizaines de concert à travers l’Europe, et s’est également produite au Japon, Brésil, Argentine et USA.

RETOUR

ARCHIVES

Avec le soutien de
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles service des musiques non classiques
Top