Mais ça c’était avant

// 29/11/2016

Par Catherine Colard

C’était Noël en décembre. Le 25 si je me souviens. La Saint-Nicolas le 6 du même mois pour les Belges, le Père Fouettard et leurs amis BDSM option emballage cadeau. Mais ça c’était avant.

Avant que nos années ne comptent plus que trois saisons : Pâques, barbecuites et HalloweeNoël. Bien, bien avant que les calendriers de l’avent débarquent sur Pinterest en octobre, histoire de nous mettre dans l'ambiance plus tôt que prévu. Et de nous faire avaler des chocolats périmés encore moins frais du bec après 2 mois de figuration sur la cheminée. Dès début novembre, ça sent déjà le sapin pour les personnes âgées atteintes de fidèles troubles castrisques. La fête à Nicolas a quant à elle été célébrée un peu prématurément, renouvelant avec toute attente la tradition de la baguette trempée dans du vinaigre réservée aux petits qui n’ont pas bien fait leurs devoirs.

Et après?
L’idée étant d’ouvrir chaque matin une case du calendrier de l’avant on-ne-sait-plus-trop-quoi pour y découvrir une surprise, les lutins de Radio Rectangle prennent les devants de l’avant avent. Ho Ho Ho, ne remettons jamais la tâche aux Calandres grecques, au risque d’être repassés. Bien calfeutrés dans notre studio secret camouflé en pop-up concept-store de créateurs éphémères lapons, c’est avec entrain que nous remplissons déjà vos chaussettes de saintes odeurs et vos petits casiers de belle humeur. Des tops 10, 20 ou 100 2016? Peut-être. Des concours à foison? Sans doute aucun. Des podcasts tintinnabulants de bons (et mauvais) sentiments avec ou sans guirlandes. Why not.
Dès demain, on y bûche.

RETOUR

ARCHIVES

Avec le soutien de
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles service des musiques non classiques
Top