Post-synchro#55

// 19/02/2018

Par Dick Tomasovic

LIRE LE PODCAST

Podcast mensuel présenté et programmé par Dick Tomasovic. Durée : 50 minutes.


Les mystères de Jóhann Jóhannsson

Né en 1969 à Reykjavik, énigmatiquement disparu à Berlin le 9 février dernier, Jóhann Jóhannsson a touché à tous les genres musicaux (du rock indépendant au jazz en passant par le heavy metal) avant de trouver une combinaison personnelle entre les expérimentations de la musique électronique et la puissance symphonique néo-classique au milieu des années 2000 (son album IBM 1401, A User’s Manual est un tournant décisif).

La grande force évocatrice de ses compositions l’amène très rapidement à travailler pour le cinéma et la télévision. Si les films de Denis Villeneuve lui apportent la célébrité (les bandes sonores de Sicario ou surtout de The Arrival – mais pas, contrairement à ce que l’on a pu lire les derniers jours dans la presse, de Blade Runner 2046 où il fut au dernier instant assez lourdement remplacé par Hans Zimmer et Benjamin Wallfisch), ce numéro spécial de Post-synchro rend hommage au génie de cet islandais prodigieux en vous proposant une série de soundtracks moins connus, mais tout aussi bouleversants et mélancoliques.

Il y a toujours trop de musique au cinéma, aimait-il répéter en justifiant son travail sur le silence. On pourrait tendrement lui rétorquer qu’il y avait presque trop de cinéma dans sa musique pour l’écouter les yeux ouverts.

Playlist : Extraits des bandes sonores de Dreams in Copenhagen, The OA, The Theory of Everything, Prisoners, Sicario, The Mercy, Arrival.

RETOUR

ARCHIVES

Avec le soutien de
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles service des musiques non classiques
Top