So Jeff #21: Spécial Native Tongues

// 07/11/2016

Par So Jeff

En ce mois de novembre, So Jeff décortique la planète « Native Tongues » ou « Native Tongues Posse » dans la galaxie hip-hop.

Le hip-hop ce n'est pas que les poitrines XXL, les Uzis, le champagne Armand de Brignac, les belles voitures et les dollars. Du milieu des 80' jusqu’au début des 90', un collectif rap a réussi à marier le mouvement hippie (peace & love) et le mouvement hip-hop. Ce collectif s'est démarqué d'un rap game par des colliers en bois sur des chemises à fleurs. Il adopte une attitude POSITIVE. COOL ! Laid Back !

En parallèle la NWA « Niggaz With Attitude » lâche son premier album « Straight Outta Compton ». Constat violent de 5 Blacks bercés par la guerre des gangs à Los Angeles sur des riffs de guitares agressives et funky.

« Native Tongues » est peut-être le déclencheur d'une certaine ouverture d'esprit au sein du hip-hop U.S. Le collectif se démarque de l'esprit ghetto en samplant du jazz, de la soul, en gardant, toutefois, un œil revendicateur inspiré par la « Zulu Nation » (amour, paix et unité) et en ajoutant une grosse pointe de positives vibes. En changeant les codes, il va permettre au rap de prendre une autre direction : le jazz/rap avec des groupes comme « Gang Starr », « Slum Village », « Arrested Development », etc.

« Native Tongues » est composé de « Jungle Brothers », « De La Soul », « A Tribe Called Quest », « Queen Latifah » et « Monie Love ».

Vers le début des 90', « De La Soul » et « A.T.C.Q. » vendent des disques à la pelle et, malheureusement, vont prendre le large sur les frères « Jungle ». Ils vont se servir de ce détachement pour encore aller plus haut et marier leur musique avec la house. « De La Soul » affiche clairement son détachement du mouvement « hip-hop hippie » en lâchant sa bombe « De La Soul Is Dead ». « A.T.C.Q. » distribue au monde entier peut-être le meilleur album rap U.S. de tous les temps : « The Low End Theory », avec son lot de singles : « Jazz (We've Got) », « Check The Rhime » et « Scenario ».

En 1997 le collectif se reforme pour une ultime apparition et retrouve sa spontanéité mais le « rap game » est passé à un autre level.

En quelques titres...

Jungle Brothers « Straight out the Jungle »


« Straight out the Jungle » est le premier hit de « Jungle Brothers », qui les propulse au sommet des charts U.S. et par la même occasion donne naissance au posse « Native Tongues ». Ils innovent en samplant du jazz. Après trois excellents albums, ils se sont tournés vers l'électro pour retrouver le succès.

Jungle Brothers « What U Waitin 4 »


Deuxième gros single pour « Jungle Brothers ». Ce morceau comprend une multitude de samples : « Earth, Wind and Fire », « Hamilton Bohannon », « First Choice », « The Temptations »...

Jungle Brothers « V.I.P. »

Les frères « Jungle » dans leur virage plus « BOUNCE » !

De La Soul « Buddy (Native Tongue Decision) »

« De La Soul » est le groupe « positive fresh » du rap par excellence. Textes barrés, parfois humoristiques, surréalistes et beats inspirés de la pop, du folk et du jazz.
Leur premier album, « 3 Feet Hight And Rising », est considéré comme le chef-d'œuvre du hip-hop. De La Soul rejoint le posse avec la sortie de leur chef-d'œuvre.
En 1991, De La Soul jette l’éponge de « Native Tongues ». L'étiquette hippie devient trop lourde à assumer. Ils sortent leur deuxième opus « De La Soul Is Dead », qui se veut plus sombre.
2016 : retour en force avec l'album « and the Anonymous Nobody » qui figurera, pour moi, dans le top 10 des meilleurs albums de cette année.

De La Soul « Say No Go »

Le track qui a déchiré tous les dancefloors.

A Tribe Called Quest « Bonita Applebum »

« A.T.C.Q. »est le groupe le plus « intelligent » du rap des 80's. Pionnier du rap alternatif, groupe aux multiples récompenses, leurs textes portent en dérision le versant machiste du rap gangsta. Il se compose de Q-Tip, Phife Dawg, Ali Muhammad et du petit Français de la bande, Lucien Papalu. A.T.C.Q. se sépare en 1998 et seul Q-Tip réussit une carrière solo (c'est lui qu'on entend sur le Go de « The Chemical Brothers »). En 2016, tout Harlem est en deuil suite au décès de Phife Dawg...

A Tribe Called Quest « Luck of Lucien »

Mais qui est ce frenchie qui rappe avec les Princes du jazz/hip-hop ?
Lucien, rappeur français, après de nombreux séjours à Londres, débarque à N.Y. et se fait remarquer par le Pape du hip-hop, Afrika Bambaataa, lors d'un concert contre l'apartheid. Il va ainsi rencontrer « Native Tongues ».
De retour en France, Lucien devient directeur artistique. Il collabore avec la crème du hip-hop français. « Suprême N.T.M. » mentionne son nom dans « Tout n'est pas si facile ».
De l'autre côté de l’Atlantique, son aura revient sur l'album de « Common » et, bien sûr, sur le premier album de A.T.C.Q.

A Tribe Called Quest « Can I Kick It »

Un sample du « Walk on the Wild Side » de Lou Reed, un vieux standard jazz du Dr. Lonnie Smith et le tour est joué. L’invasion peut commencer. Single inscrit au panthéon de la culture hip-hop, il va populariser l'arrivée du rap cool.

Black Sheep « Pass The 40 »

« Black Sheep » est un jeune rappeur du Bronx qui va intégrer « Native Tongues » bien que le collectif soit déjà fragilisé par le succès du groupe « De La Soul ».

Queen Latifah « U.N.I.T.Y. »


Queen Latifah est une des premières rappeuses à se battre pour l’émancipation de la femme avec son premier album « All Hail The Queen ». Elle rejoint « Native Tongues » avec le fameux morceau « Buddy » de De La Soul. L'intégration de la « Queen » est un pied de nez au rap qui se montre ultra machiste. Parallèlement à sa carrière de rappeuse, Queen Latifah va devenir une actrice de cinéma reconnue. Mais ceci c'est une autre histoire.

Monie Love « It's A Shame »


Monie Love est une rappeuse et animatrice radio britannique. Elle rejoint la troupe sur le titre « Ladies First » de Queen Latifah.
« It’s A Shame » est son unique single et le reste, on oublie.

Un dernier track qui rassemble toute la bande...

Tout ceci sans oublier qu’après la dislocation du posse, la dualité dans le rap s'est poursuivie avec d'un côté le gangsta rap de la côte Ouest des U.S.A. (Tupac Shakur, Snoop Dogg, Ice-T, N.W.A. )et de l'autre côté Gang Starr, Common, Mos Def, OutKast et The Roots.

RETOUR

ARCHIVES

Avec le soutien de
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles service des musiques non classiques
Top