The XX ouvre le bal des albums de l’année

// 19/01/2017

Par Gilles Syenave

Les membres de The XX ne sont pas superstitieux. En publiant leur nouvel album le vendredi 13 janvier 2017, les Londoniens semblent en tout cas n’attacher qu’une importance toute relative à ce genre de croyances. A dire vrai, ils ont plutôt raison de ne pas s’en soucier. Baptisé « I See You », ce troisième opus n’est pas seulement leur meilleur à ce jour. C’est aussi le premier candidat pour le titre d’album de l’année.

On a découvert The XX en 2009 avec leur premier LP éponyme. Directement, un véritable raz-de-marée s’est abattu sur Romy Madley Croft, Olivier Sim et Jamie Smith, trois amis d’enfance qui ont fréquenté la même école dans le quartier de Putney au Sud-Ouest de Londres. Un Mercury Prize et près de 2 millions de ventes venaient saluer leur mariage inédit de sonorités indie, pop et RnB. L’exemple parfait du groupe sur qui le succès tombe sans qu’il n’ait jamais rien demandé.

Trois ans plus tard, c’est avec une solide pression sur les épaules que The XX revenait avec « Coexist », son deuxième opus. Un disque accouché dans la douleur et que la critique n’a pas épargné. Assez rafraîchissante à l’époque du premier album, la sauce ne prend cette fois pas. Pas dégueulasse, le tout a un petit goût de réchauffé qui déçoit tous ceux qui espéraient une nouvelle révolution. Il faut dire que le style du groupe a tellement marqué son époque que de nombreuses popstars l’ont copié entretemps.

Vient alors une longue période de doutes et de réflexion pour ces trois jeunes gens à peine entrés dans l’âge adulte. Ils s’offrent une petite bouffée d’air frais que Jamie Smith met à profit pour enregistrer un album solo baptisé « In Colour ». Pas de quoi inquiéter les fans pour autant, puisqu’il le publie sous le nom de Jamie XX. La présence de Romy sur quatre morceaux et d’Olivier sur un autre rassure également sur la cohésion du trio. Petit concentré d’électro sensuelle et dansante, le disque fait un carton et dévoile le talent d’un garçon qui était jusque là resté dans l’ombre de ses deux camarades de jeu.

Cette révélation a considérablement changé la donne au sein du trio. C’est aussi la meilleure chose qui pouvait lui arriver. Celui qui était alors considéré comme le troisième larron caché derrière ses machines a ainsi pu gagner en confiance, au point de devenir aujourd’hui la figure centrale de The XX. Son empreinte est visible à tous les niveaux de « I See You », qui gagne du coup en amplitude et en chaleur.

Dans une interview accordée aux Inrocks, le groupe expliquait que sur ses deux premiers albums, le minimalisme des instrumentations n’était pas vraiment un choix, mais plutôt une contrainte imposée par leurs limites techniques. Romy, Oliver et Jamie avaient en outre décidé de ne rien enregistrer qu’ils ne seraient pas capables de reproduire eux-mêmes sur scène. Ces bonnes intentions avaient surtout pour but de maintenir le trio dans sa zone de confort. Celle-ci étant devenue manifestement trop étroite, ils ont décidé d’en exploser les murs.

« I See You » s’ouvre avec la salve de cuivres synthétiques de « Dangerous », qui tranche immédiatement avec tout ce qu’on avait pu entendre sur un album de The XX auparavant. Astucieux et enjoué, le morceau nous entraîne immédiatement dans un registre assez proche des productions de Jamie XX. Vient ensuite « Say Something Loving », un morceau que le groupe avait déjà dévoilé quelques jours avant la sortie de l’album. On avance ici davantage en terrain connu, mais le titre séduit grâce à la remarquable complémentarité entre les voix de Romy et Oliver, qui atteint ici son paroxysme. Jamie y introduit quant à lui plusieurs samples vocaux, comme s’il voulait lui aussi s’adresser directement aux auditeurs.

« Performance », le single « On Hold » et le bouleversant « Brave for You » figurent parmi les autres grands moments de ce disque qui marque clairement un nouveau départ. Avec sa lente progression d’une intro minimaliste vers un appel à la fête, le très réussi « A Violent Noise » synthétise à lui seul l’évolution de The XX. Groupe cérébral et bouleversant de timidité à ses débuts, il s’est aujourd’hui ouvert au monde et se montre bien décidé à l’affronter la tête haute. Sur « Brave for You », Romy interpelle les fans du trio en même temps que ses deux comparses en déclarant « Je serai courageuse pour vous. J’irai sur scène pour vous. Je ferai les choses que j’ai peur de faire. Je sais que c’est ce que vous attendez de moi. » Pour le coup, on a un peu le sentiment d’être les spectateurs d’un film d’horreur. Désolés que notre héroïne en bave, mais drôlement impatients de voir la suite.


Gilles Syenave est un jeune homme bien sous tous rapports. Il a un emploi stable, une vie sociale trépidante et un avis sur tout. Cette perfection de façade ne l’empêche pas de perdre absolument tous ses moyens dès qu’il est confronté à une mélodie des Smiths, à une ligne de basse des Stone Roses ou à une fille en Puma Suede. Tous les mois dans « Presse-citron », il vous livre sa vision du monde et de la géopolitique indie-pop internationale, rien que ça.

RETOUR

ARCHIVES

Avec le soutien de
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles service des musiques non classiques
Top