They will not force Muse

// 24/03/2015

Par Antoine Champion

Alors qu’ils viennent de sortir leur tout nouveau single « Psycho » en prévision de la sortie de leur nouvel album en juin prochain, retournons en 2009, année où Muse défendait « The Resistance ». De passage sur le vieux continent, la bande à Matthew Bellamy s’arrête en Italie sur le plateau de Quelli Che Il Calcio de la chaîne Rai Due.

Comme lors de toute la tournée promo, le groupe interprète le tube « Uprising » mais ce soir, les choses vont quelque peu changer. En effet, lorsque la blonde au service de Berlusconi (le propriétaire de la chaîne, dingue non ?) annonce « The Muuuuse ! » on découvre un groupe quelque peu différent. Matthew Bellamy a troqué les doux frottements de sa guitare pour faire bounga bounga à la batterie, Dominic Howard a quitté ses fûts pour se placer au micro en prenant également la basse de Christopher Wolstenholme qui, lui, a pris la guitare du premier. Vous me suivez toujours? Durant toute la durée du titre, Bellamy fait le pitre sans même émettre des doutes auprès de la présentatrice qui n’y voit que du feu.

Alors que l’on s’attend à ce que le pot aux roses soit découvert à la fin de leur interprétation, les téléspectateurs assistent à un plot twist digne de Shutter Island, puisque notre chère intellectuelle aux cheveux de blé s’avance vers Dominic, chanteur d’un soir, en lui demandant « Comment ça va Matthew ? »
Le batteur, bien dans son rôle, sera donc Matthew Bellamy le temps de l’interview également, ce qui a offert un grand moment what the f*ck aux Italiens devant leur poste de télévision.

Personne ne sait vraiment dire ce qui est passé dans la tête de Muse ce jour-là. Ont-ils voulu se payer la tête du Cavaliere ? Dénoncer un play-back forcé avec des paroles fortes (« They will not force us ») ? Ou bien simplement délirer entre potes ?

Le mystère plane toujours et, aux dernières nouvelles, il semblerait que la charmante présentatrice ait fait une attaque ce jeudi 12 mars en voyant le line-up du groupe chamboulé…

RETOUR

ARCHIVES

Avec le soutien de
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles service des musiques non classiques
Top