Freaksville Music Show #46

// 04/12/2018

Par Benjamin Schoos

LIRE LE PODCAST

Podcast mensuel réalisé, programmé et présenté par Benjamin Schoos.
Durée: 60 minutes.
Le front des micro-labels fédérés par le boss de Freaksville.
La chronique des sorties diffusées par Freaksville Music, distributeur indépendant en Belgique francophone.
Voir Freaksville Music sur Facebook.

Benjamin rencontre Alex Gavaghan qui vient de sortie Wool Behaviour sur Freaksville Records.

Trois ans après le très acclamé Binman of Love (Freaksville, 2015), Alex Gavaghan, guitariste au sein de la formation garage-blues de Liverpool The Cubical, revient avec son nouvel album solo.
Wool Behavior a été enregistré avec The Boss Jockeys, en conditions live, entre les murs du pub The Caledonia, haut lieu de la musique live à Liverpool, où les musiciens ont l’habitude de donner des prestations effrénées.
Les dix titres ont été enregistrés par un après-midi alcoolisé, dans le local de répétition situé au-dessus du pub.


“J'aime le son de la batterie dans cette pièce très Motown”, explique Alex Gavaghan, “donc j'ai pensé qu’on pourrait créer une belle ambiance autour de ça. Nous avons enregistré les titres en live sur 8 pistes, voix, instruments, etc. J'ai gardé toutes les prises originales et j’ai ajouté des overdubs par dessus pour renforcer le son. C'est brut, l'énergie du groupe se fait vraiment ressentir et les performances sont super !”
Le résultat : un album rock n’ roll sixties, débordant de mélodies et d'harmonies pétillantes, avec un côté rugueux - “ C'est un album audacieux” affirme Alex.


En effet, en 28 minutes et sur des morceaux tels que Black & White Dress,Give Your Love To Me et I Couldn' t Keep My Big Mouth Shut, Alex Gavaghan et son groupe (Steven Rawlinson - basse, Mark Percy - batterie, Michel Assier-Andrieu - guitare et Simon James - sax) dessinent un son uniqueentre mersey side, rétro pop et rock garage anglais.


L'intensité ne diminue vraiment que sur le succulent No-one In My Heart (No-one on My Mind) avant de reprendre de plus belle sur La La La Lucy et Flemish Girl.


L’attirance d’Alex Gavaghan pour les sonorités 50’s et 60’s (il a récemment composé et réalisé le nouvel album de la jeune belge Mademoiselle Nineteen) est une fois de plus évidente sur Wool Behavior.
Buddy Holly, The Drifters, Spector, Bacharach, The Beatles, The Kinks, Them ... toutes ces influences se retrouvent dans l’album qui ne se limite pas uniquement aux inspirations sixties. Sur Colour in The Morning, toutes les guitares Pistols résonnent entourées de refrains aux chœurs singuliers, tandis que Over The Overflow, nous emmène quelque part entre Exile on Main Street des Stones, T-Rex et The La's.


Bref, du bon rock n’ roll à l'ancienne du début à la fin !


Avec Wool Behaviour, Alex Gavaghan (et The Boss Jockeys) produit une dizaine de chansons brillamment arrangées, aux textes habiles et excentriques, et les présente avec une attitude et une fraîcheur (et un certain je-ne-sais-quoi de Liverpool) trop rares de nos jours. Wool Behavior fait partie de ces albums qui n'auraient pas pu être réalisés ailleurs que dans le Merseyside. Il y a définitivement quelque chose de spécial dans les eaux de la Mercey. Quelque chose de fantastique !

RETOUR

ARCHIVES

Avec le soutien de
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles service des musiques non classiques
Top