Maximum Belgium



La belgian touche de Radio Rectangle : une compilation de nos articles rectangulaires certifiés noir-jaune-rouge.

29470489828-831f2f7283-600.jpg

Arolde et les Brochettes

// 02/09/2018
Par Marc Wathieu

Repérée comme chanteuse du groupe-culte1 Les Brochettes aux côtés de Nicolas Ekla (guitare) et de Frédérique Franke (Synthé Casio), Zoé Jadoul a largement contribué aux belles heures d'une scène underground belge francophone des 90's. Pour ceux qui les possèdent, la ré-écoute des deux CDs2 des Brochettes est d'ailleurs toujours un excellent moment, presque un petit rituel, au delà de toute nostalgie. Deux albums-phares : Sous Mes Bandages, Des Cicatrices (1993), avec cet improbable hit alternatif Les filles d'Ottignies, puis Disco Novo (1998), sorte d'échappée belge en écho aux débuts du label français Lithium (Dominique A., Jérôme Minière, Françoiz Breut, etc).

En bonus, n'oublions pas quelques titres inédits : Je Ne Suis Pas Un Cadeau et Noël Mexicain sur l'album Fêtons Noël 93 Avec Guy Betès, la belle compilation du label Aredje, et Triste Histoire et Aujourd'hui Je Ne Paierai Pas sur l'album Réunion De La Famille3, qui - comme son nom l'indique à peine - présente le collectif La Famille, incluant notamment René Binamé Et Les Roues De Secours, Les Slugs, Coton Tige, ou encore Les Jeunes, fameux groupe de Raphaël Rastelli.

Barbecue belge

Comme c'est souvent le cas en Belgique (et probablement ailleurs), s'intéresser à un fleuron de la scène underground revient à démêler une pelote de filiations imbriquées les unes dans les autres, pour des raisons de survie et de débrouille solidaire. Et donc, à propos du collectif La Famille, Dominique Van Cappellen-Waldock (moitié du groupe Keiki, l'autre moitié étant justement Raphaël Rastelli) se souvient : "C'était une sorte de collectif - mais on n'utilisait pas ce mot-là à l'époque - informel qui rassemblait un nombre variable de groupes rock/punk/alternatifs et électro/indus/EBM. Stylistiquement, s'y retrouvaient tous ceux en marge de ce qui pouvait, à priori, être considéré comme "vendable" par une maison de disque. À la base, le collectif était assez large mais tournait, de fait, autour de quelques groupes plus actifs que d'autres: René Binamé et les Roues de Secours, Coton Tige, Esgibt! Truncheon, Noise Gate, Les Brochettes, Les Jeunes et Vlot Vooruit. L'idée de départ était de s'entraider à vivre nos trips musicaux respectifs en se passant des structures professionnelles, comme les labels ou les bookers qui, de toutes façons, étaient à cette époque pratiquement inexistants en Belgique et/ou n'auraient pas voulu de nous4"…

Car au delà des Brochettes, on peut dire que le barbecue belge des nineties était riche d'une scène alternative réellement truculente, dont on ne désespère pas de voir resurgir une descendance. À ce sujet, on apprend d'ailleurs sous la plume avisée de Julien Broquet (journaliste au Vif-L'Express) que Amaury Ranger, multi-instrumentiste bruxellois du groupe français Frànçois and The Atlas Mountains, est "fasciné par Les Brochettes, un groupe des années 90 qui faisait de la musique lo-fi avec des claviers Casio5".

Les Brochettes

Les Brochettes, donc, au centre d'un essaim bourdonnant, avec leur écriture minimaliste mais ambitieuse, souvent grinçante, nimbée d'une mélancolie très noir-jaune-blues, et augmentée d'une inventivité lorgnant vers leurs illustres aînés Aksak Maboul et Les tueurs de la lune de miel.

Belgium Underground

Fallait-il que la zone Wallonie-Bruxelles soit à ce point ingrate pour ne pas célébrer ces Brochettes légendaires à la hauteur de leur talent ? Peu d'infos, peu d'articles subsistent à ce jour, comme c'est souvent le cas dans la grande périphérie des médias de masse, surtout juste avant l'existence de l'Internet ! Mais tout fragile qu'il puisse paraître, l'undergound belge (et à fortiori francophone) a la peau dure, comme le démontre la belle initiative du Point-Culture Belgium Underground6. On y redécouvre avec plaisir cet énorme patrimoine musical, flottant et plutôt instable, mais d'une si incroyable fécondité !

Le cimetière des éléphanteaux

Notre éminent spécialiste rectangulaire Jacques de Pierpont décrit impeccablement ce phénomène dans le podcast Les musiques alternatives belges7: "il y a un grand mystère en communauté française, c'est - au kilomètre carré - la vivacité prolifique de groupes, de structures, de lieux et d'initiatives […] une arborescence permanente, […] souvent condamnée à l'éphémère […] un jour, j'ai eu cette expression à propos du rock wallon : Le cimetière des éléphanteaux, mais un grand cimetière… Pourquoi les éléphanteaux ? Mais parce que la plupart des groupes qui déclarent forfait n'ont pas eu le temps ou l'occasion ou les opportunités d'arriver à maturité" (sic).

L'après-Brochettes : Arolde, Ming et Lem

En 1999, les brochettes grillent et passent à autre chose. Nicolas Ekla et Frédérique Franke s'évadent en Allemagne sous le nom de Ming8, grâce à l'appel du pied du label Doxa Records. On recroisera ensuite Nicolas dans Lem (avec une magnifique pépite à découvrir ici) et Frédérique dans Odessa (écouter ici : L'aurore).

Puis, comme une flibustière sortant d'on ne sait quelle boîte à surprises, apparût soudain Arolde. L'espiègle Zoé Jadoul, toujours aussi mutine et récalcitrante, mélange de Bobette sans Bob ou de Zette sans Jo et Jocko (mais avec tartes !9), gambade de scènes en scènes. On la croise, armée d'une petite machinerie électronique - voire d'un limonaire - dans une cascade de concerts. Des Marolles au Québec en passant par la France et le Festival de Dour, Arolde électrise un public émerveillé ou terrorisé, cochez la case.

Arolde

Vive les fées, vive les sirènes, vive la vie !

Les ritournelles d'Arolde, grinçantes à souhait, appellent notamment les femmes de ménage et les camionneuses à la révolte contre les hommes d'affaires dégénérés (Tremblez). Et si la vie dérape, no problemo, la super-chanteuse vole à votre secours :
Ton costume trois-pièces déteint sur tes pensées
Un noeud de cravate t'empêche de respirer
[...] Du haut de mon mètre cinquante
J'improvise un mini pas de danse
Je suis venu te chercher
Écoute-moi
Vive les fées, vive les sirènes
Vive l'insolent Peter Pan !
(Le syndrome de Peter Pan)

Ben oui, on est tout ouïe ! Le répertoire d'Arolde est un merveilleux canif suisse contre une réalité souvent âcre et décevante. Puisque chaque chanson est un outil, plus rien ne lui résiste. Elle passe notre médiocrité à la moulinette : le racisme (Caraboo), le sexe (Le fantôme au slip blanc), la famille (Ma cousine Valérie), l'emploi (Je n'irai jamais travailler), et bien plus, n'en jetez plus !

Se prenant pour une chauve-souris dans un monde affreux, elle sème dans son sillage un nuage d'étincelles et de fumée en nous jurant qu'il est possible d'être heureux puisque la nature est belle (La campagne est jolie). Ange de mauvaise augure, elle déboule en chaise roulante en ricanant et en chantant :
Je suis la hantise des automobilistes
On me rencontre à l'improviste
Dans des accidents souvent tragiques
(Dans ma chaise roulante).

Dans La légende de la chanteuse méchante, on perçoit un autoportrait à peine voilé, celui d'une méchante vedette avec laquelle elle partage une passion pour les explosifs, dans l'unique but de faire sauter les prisons. Une histoire qui se termine évidemment mal, mais Arolde a toujours le chic pour retourner les situations à son avantage :
J'ai enfin trouvé ma voie
Lors de mon autopsie
Le médecin légiste a sifflé
À tue-tête ma mélodie
C'est la vengeance de la chanteuse méchante…

Je ne résiste pas à l'envie de conclure ce petit parcours chanté par un beau mot d'amour concocté pour vous par Arolde :
Ensemble on s'aimera
La merde
(Je vous aime).

Mais ça s'écoute où ?

Pour des raisons qui peuvent échapper au commun des mortels, notre Fifi Brindacier nationale a préféré opter pour un partage sauvage de ses enregistrements via son site www.arolde.com
Les chansons citées ci-dessus y sont téléchargeables.

PS : 12 septembre 2018 : une lectrice attentive me fais remarquer que ce lien ne fonctionne pas ! Renseignement pris, Zoé fait actuellement le ménage sur son site. Le lien sera de retour prochainement (en mieux, me dit-elle !). Patience dans l'azur...

Bonne écoute !

1 "J'avoue que je voue un culte à ce groupe mené par deux filles, Frédérique au clavier Casio et Zoé au chant, Zoé qui adore chanter des choses affreuses sur un ton enfantin et espiègle", Jacques de Pierpont, Podcast "Fume c’est du belge #08" (à 17'50), Radio Rectangle, Bruxelles, 25 Juin 2018, en écoute ici.

2 Pour être complet, il existe aussi 2 cassettes (Scandale à l'hôpital et Les Joies Du Bricolage), un EP vinyl et un CDR, voir ici la discographie des Brochettes sur Discogs.

3 Dans sa passionnante conférence "Les musiques alternatives belges", Jacques de Pierpont présente le collectif La Famille (à 55'05), et touche un mot sur Les Brochettes et Arolde (à 56:01). En écoute ici : Jacques de Pierpont, "Les musiques alternatives belges (conférence enregistrée à Liège le 12 mars 2016, dans le cadre de la thématique "Belgium Underground" du Point Culture)", Radio Rectangle (La semaine belge), 17 avril 2016.

4 Lire l'article "Keiki: quand pop sataniste et groovebox rencontrent une étrange indifférence", Serge Coosemans, Le Vif-L'Express, 18 mars 2016.

5 Lire l'article "Pari Bruxelles : ces musiciens étrangers qui ont choisi la capitale européenne", Julien Broquet, Le Vif-L'Express, 1e avril 2014.

6 Belgium Underground : voir l'interview de Nicolas Ekla.

7 Écouter à 2'05 le podcast de Jacques de Pierpont, "Les musiques alternatives belges (conférence enregistrée à Liège le 12 mars 2016, dans le cadre de la thématique "Belgium Underground" du Point Culture)", Radio Rectangle (La semaine belge), 17 avril 2016.

8 Écouter Ming en ligne :
Miso Mix sur Bandcamp.
Interior Escalator sur Bandcamp.

9 Disciple de l'entarteur Noël Godin, Zoé Jadoul est connue pour avoir généreusement catapulté quelques patisseries à la crème Chantilly sur Hélène Rollès (Hélène et les Garçons) le 3 Mars 1995 sur la scène de Forest-National à Bruxelles, et sur Arielle Dombasle à l'aéroport de Nice le 21 Mai 1995, voir ici.

PARTAGER

ARCHIVES

BIENVENUE
DANS LE MONDE
RADIOPHONIQUE
DE FREAKSVILLE RECORDS
Avec le soutien de
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles service des musiques non classiques
Top