Les belles acoustiques Cargo Sessions #023

// 28/03/2015

Par Renaud de Fonville

#684 Joe Bel - Hit the roads

#591 Dorian Wood - Hpssos / The church of Sayt

D'abord découvrir la musique de Dorian Wood et son univers quelques jours après son concert à l'Espace B. Il y a quelques années. Puis suivre au grès des vidéos, des albums, des extraits de concerts, des happenings tout le travail de Dorian. Quand enfin il vient jouer en France, au mois de février, on sent que c'est le moment de faire une session, que l'occasion est trop rare pour passer à coté.

On se retrouve chez Diane, une de nos Colettes, dans son appartement de Montmartre. Il pleut des cordes, on arrive totalement trempé. Dorian est déjà là. Un thè bien chaud, un délicieux gâteau qui sort du four, on attend Nathalie, Pagan Poetry, qui a découvert la musique de Dorian il y a peu. Cela parle plaisir de jouer sur scène en robe, musique et les sourires sont aussi doux que beaux. Par la fenêtre un petit cimetière, pour s'amuser on dit que cela serait génial de filmer la session sous la pluie, avec le piano au milieu du cimetière, peut être un peu "too much". Dorian répond que pour lui le "Too Much" c'est déjà pas assez, que rien n'est jamais "too much". Voilà qui résume parfaitement le personnage, sa musique, son univers et les émotions incroyables, belles et fortes que l'on ressent à chaque fois que l'on écoute sa musique.

Un très très grand merci à Diane pour l'accueil et à Eduardo pour avoir organiser cette session.

Images : renaud de Foville (www.unjourpeutetre.net)

www.dorianwood.com

www.lecargo.org

#609 Titi Robin & Michael Lonsdale - L'ombre d'une source (Acoustic Session)

Cette session est présentée sous la forme soit d'une vidéo de presque 15 minutes, soit avec les quatre morceaux séparés en quatre vidéos.

C'est notre troisième session avec Titi Robin. Troisième fois que nos chemins se croisent, en plus de tous les concerts que nous avons eu la chance de voir, de vivre. Chaque rencontre est un moment unique, fort et particulièrement enrichissant. La première fois avec la fille de Titi, la seconde avec Faiz Ali Faiz et ses musiciens et cette fois ci avec Michael Lonsdale.

Unique et beau. Comme chaque concert d'une intensité, d'une générosité rares. Cette fois ci rendez vous est donné au Café de la Danse. Titi et Michael Lonsdale donnent leur deux premiers concerts autour de la sortie de leur album, L'ombre d'une source. Pendant que Michael Lonsdale est bloqué dans les embouteillages on peut profiter d'un Café de la Danse particulièrement calme, d'un Titi Robin qui répète, s'échauffe, joue, corrige quelques questions de son ou de lumière par rapport à la veille, on est seul dans cette salle et on profite de l'instant. Titi nous explique combien les représentations sont un moment intense pour eux deux. Cette impression d'être sur une corde d'équilibriste, le vide de chaque coté, de se lancer entre improvisation et rigueur, de se donner pendant un peu plus d'une heure dans un silence religieux.

Pour cette session Titi décide de jouer la fin du concert. Les quatre derniers morceaux, tout en sachant combien il est difficile de retrouver dans ces conditions l'intensité, l'énergie que l'on peut avoir en concert. E pourtant la musique de Titi, chaque note nous faisant voyager, à travers le monde, et à l'intérieur de nous, et la voix de Michael Lonsdale, d'une profondeur et d'une intensité tel qu'il est bien difficile de retenir le frisson, de contenir les larmes, tout cela se pose, s'impose tout en douceur. Dans la grande salle vide du Café de la Danse, seul sur la scène avec ces deux très grands artistes, il se passe quelque chose d'unique. Les mots de Titi Robin, portés par la voix de Michael Lonsdale parleront à chacun d'entre nous, croyants ou pas, mystiques ou pas, ils vibreront en vous, et se poseront comme une feuille qui virevolte dans le vent et se pose en douceur sur le ruisseau qui l'emportera. A nous de savoir profiter de ces instants, à nous de savoir ouvrir notre coeur, à nous de savoir donner et recevoir, à nous de savoir voyager et rencontrer, à nous de continuer à chercher la source de nos émotions, de nos vies, de nos envies.

Un très grand merci à Amélie, à l'ingénieur du son de Titi et du Café de la danse, à toute l'équipe pour le silence religieux pendant le tournage.

Images : Renaud de Foville (www.unjourpeutetre.net)

www.titirobin.com

www.lecargo.org

RETOUR

ARCHIVES

LES PODCASTS DE LA SEMAINE

Avec le soutien de
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles service des musiques non classiques
Top