Les belles acoustiques Cargo Sessions #62

// 04/02/2018

Par Renaud de Foville

#907 s a r a s a r a - Wonderland

s a r a s a r a, ce nom ne vous est peut être pas encore familier mais cette musicienne et chanteuse française a été repérée par The Guardian en Angleterre qui l’a classée parmi sa liste des cinquante artistes à suivre. Elle est aussi signée sur le label de Björk, avec qui elle a une certaine parenté musicale. Mais, sans que l’influence soit trop envahissante, autant dans la musique que dans le soin apporté aux visuels, s a r a s a r a a une personnalité très marquée et une direction stylistique très sûre. Son premier album, Amor Fati est sorti l’année dernière et on y trouve des choses vraiment excitantes, des approches de l’écriture comme du mix qui changent des recettes connues, qui bousculent les conventions. s a r a s a r a vient de ressortir son album dans une version deluxe mais aussi dans une version entièrement a cappella. Et c’est cette configuration qu’on vous propose pour cette session tournée à l’hôtel Arvor qu’on remercie pour leur accueil.

#908 The Barr Brothers - Song That I Heard

Les sessions Cargo ! auraient pu s’appeler les sessions sur le pouce, ou la pause dèj’, étant donné qu’on en tourne un certain nombre entre midi et deux, souvent à la Fabrique Balades Sonores comme aujourd’hui pour The Barr Brothers. Un quatuor canadien qui pour l’occasion est représenté par Brad Barr. Malgré les petits soucis de matériel et même s’il a failli resté enfermé à l’intérieur de son pied à terre et loupé la session, le musicien reste très zen et a à cœur de faire les choses un peu différemment de la session acoustique classique, que ce soit avec le chant des baleines diffusé via un vieux dictaphone sur « Look Before it Changes » ou en créant un "effet spécial" avec du fil à coudre qu’il fait glisser sur sa guitare. Vous pouvez retrouver les deux chansons de cette session sur le nouvel album des Barr Brothers, Queens of The Breakers. http://thebarrbrothers.com/ - Extrait de l'album Queens of The Breakers (Secret City Records, 2017)

#909 Intergalactic Lovers - River

Il semblerait qu’en plus de la maîtrise de la double cuisson de la frite, la production de bière de qualité à prix raisonnable ou le festival gustatif d’une bonne gaufre avec bien trop de choses extrêmement caloriques dessus, les belges ont aussi appris l’art subtil d’écrire de petites perles rock indé à la chaîne. On ne vous citera pas le nom des illustres prédécesseurs des Intergalactic Lovers en vous les citant quand même mais donc tels les grands anciens dans Chtulhu il y en a moult. Ils ont par contre un peu moins de tentacules à part peut être.... Enfin bref on s’égare. Intergalactic Lovers c’est donc Lara Chedraoui (chant), Brendan Corbey (guitares), Raf De Mey (basse) et Maarten Huygens (batterie). Le groupe s’est formé en 2008, ils ont commencé à attirer l’attention avec leur single Fade Away en 2009 et ont sorti depuis trois albums. C’est à l’occasion de la sortie française du petit dernier, Exhale, que nous retrouvons Lara, Brendan et Raf pour une session acoustique à l’hôtel Pigalle, on a un peu de mal à trouver du silence alors on se retrouve à tourner dans le sous-sol, le groupe se posant sur un improbable canapé en forme de lèvre façon Rolling Stones. C’est sombre, brut mais peu importe Intergalactic Lovers nous offre un beau moment de musique, habité, intense. On ne peut pas mettre beaucoup plus la musique à nu, lui enlever tout artifice, toute décoration et pourtant on vous la propose parce que la musique est belle comme ça et cette beauté ne doit qu’au talent du groupe. Un grand merci à Sabrina Cohenaiello pour l’organisation de cette session ainsi qu’à Intergalactic Lovers, le premier groupe en une centaine de sessions (réalisées par votre serviteur) qui nous ait offert un sandwich.

#910 Lo'Jo - Noisy Flower

On se souvient de la résidence des Lo'jo à la Maroquinerie pour fêter leur 25 ans de carrière. C'était il y a 10 ans déjà et cela avait été trois jours absolument magique de musique, de rencontres, de générosité et de voyage. Alors évidemment nous sautons sur l'occasion de tourner enfin une session pour le Cargo avec les Lo'Jo. Nous nous retrouvons au Café de la Danse. Le groupe finit la balance pour le concert du soir. Et puis, rapidement, avant que la première partie ne prenne place, nous tournons Noisy Flower sur scène. Et même si au départ on nous avait parlé d'une session à trois et que nous nous retrouvons à filmer, et surtout sonoriser, tout le groupe, la version que nous offre aujourd'hui les Lo'Jo, acoustique et dépouillée, vous donne envie de se retrouver autour du feu, entre amis, un verre à la main, le sourire aux lèvres. Merci à Xavier, Clarisse et au Café de la Danse. Images : Renaud de Foville

RETOUR

ARCHIVES

LES PODCASTS DE LA SEMAINE

Avec le soutien de
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles service des musiques non classiques
Top