Que n'ai-je

// 08/12/2015

Par Catherine Colard

Oh grand Saint-Nicolas,

j’ai été sage comme une petite image, toi et moi seuls le savons. Et comme j’ai des informateurs au plus haut niveau des sphères des grands saints, j’ai cru comprendre que tu es overbooké avec ton plan coaching de clones moches et tous ces affreux calendriers de l’avant qui nous prennent toujours de court. Je ne t’ai donc pas demandé grand-chose cette année.
Pas de petit pull marine pour moi, ni de chatons trop choux de Bruxelles. Pas de shopping entre stress, paillettes et mitraillettes. Encore moins une millième rediffusion des Bronzés font du Ski et ces votes blancs comme neige.

J’ai pourtant été gâtée mais je ne te dis pas merci. Le seul cadeau qui me réchauffe un peu le coeur, c’est ce climat si serein. La thèse du réchauffement est mon amie, n’en déplaise à la COP 21. Je hais la neige. Je la conspue, surtout dans sa version urbaine punk à chien, molle, sale et inutile. Je suis allergique aux manteaux immaculés qui métamorphosent les belles élégantes en bonshommes Michelin dès que Celsius montre une baisse de moral. Aux patinoires à bobos et bobos. Aux stalactites et cystites. Aux pneus neige et aux sports d’hiver.

Ah, les sports d’hiver. Parlons-en. Bientôt mes valeureux amis "cool bohème négligé chic" migreront avec leur charmante tribu vers une station de montagne post-carbone. Parce que le climat quoi. En SUV compact de société. Parce que la conscience écologique et l’altitude, c’est d'abord une attitude, n’est-il pas.
Entre fondue savoyarde sans gluten et piquette à la cannelle hors de prix, nos précieux ridicules de l’après 13 novembre voire 6 décembre iront débarbouiller tout ce gris au pays des merveilles où il semble que la misère beige serait moins pénible en lunettes de soleil.

Emmenez-moi... ou non. Les vraies batailles de boules de neige sont désormais hautement suspectables et c’est donc à coup de rafales Instagram et d’avalanches Facebook que nos bronzés #ski entreront en piste rouge dès la fin décembre. "Mon chalet design jamais sans wifi, mes jolis enfants et leur test Flocon filmé en GoPro , ma nana bourrée au génep dansant nue sur Last Christmas et une table en rondins scandinaves..."

Merci pour tout ça, oh grand Saint-Nicolas. Et pour ta peine, je redeviens vilaine. Libérée, délivrée, j’ai monté le chauffage de mon ptit appart mal isolé au max et, ho ho ho, j’écris ce soir ma bafouille à ce vieux vicieux de Père Noël en nuisette à balconnet fabriquée in China par les petits enfants que vous aimiez tant.

Je ne vous hais point.


« Que n'ai-je appris la luge
Que n'ai-je appris à skier
Sans me soucier du déluge
De la texture des glaciers
Que n'ai-je glissé
Que n'ai-je fondu
Sur ton balconnet »
(Alain Bashung)

RETOUR

ARCHIVES

LES PODCASTS DE LA SEMAINE

Avec le soutien de
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles service des musiques non classiques
Top